FLEURS D’ORCHIDÉE

Ces 3 jours ont été bien remplis. Apprendre la technique des feuilles et leur agencement dans l’espace. Travailler en délicatesse et finesse avec les fleurs et passer ensuite aux compositions. La technique ne m’a pas vraiment posé de problème par contre éviter tous les écueils concernant les feuilles n’est pas évident du tout. Varier les encrages, les directions (ça c’est vraiment compliqué d’éviter les symétries, les parallélismes), les formes, la vitesse d’exécution, les effets d’eau (mouillé, demi-sec, sec), éviter les répétitions et la monotonie,…(et je suis certain que j’oublie ou que je ne connais pas des éléments à prendre en compte).

Orchidée de style japonais avec des contrastes appuyés

Deux papillons rencontrant des orchidées

La culture asiatique considère la fleur comme un symbole de beauté, de raffinement, de fertilité, de vertu et de moralité.

En Chine et au Japon, l’orchidée est vénérée pour ses valeurs esthétiques et artistiques. Le philosophe Confucius comparait son apparence à celle de l’homme de caractère noble, accompli, et son parfum à celui de l’amitié.

Fleur. Est-ce une fleur ?
Brume. Est-ce la brume ?
Arrivant à minuit,
S’en allant avant l’aube.
Elle est là : douceur d’un printemps éphémère.
Elle est partie : nuée du matin, nulle trace.

Po Chü-i (772 – 846)

Peinture avec le sceau du « coeur dans la main » pour cette composition mêlant un bambou s’effaçant devant une majestueuse orchidée